Le Goût Des Vignes - Cave à vin, Spiritueux et Bières
Le Goût Des Vignes  - Cave à vin, Spiritueux et Bières

L'Histoire de la Provence

Histoire :

Si, 600 ans avant J.C, les Phocéens débarquant à Marseille ont déjà propagé des plants de Lambrusques dans la région, ce sont les Romains, au IIème siècle, qui vont développer la culture de la vigne dans la Provincia Romana. Du Vème au XIIème siècle, les moines (Abbayes de Saint Victor, à Marseille, de Saint Honorat, sur les îles de Lérins…) vont poursuivre et améliorer l’œuvre romaine, relayés par les nobles à partir du XIVème (comme le Comte de Provence René d’Anjou – dit le roi-vigneron – au XVème siècle) qui acquièrent de nombreux domaines et posent les fondations de la Provence viticole moderne. Les siècles suivants voient souffrir le vignoble provençal : éloignement des grandes voies de communication, crise du phylloxéra en 1880, surproduction privilégiant la quantité à la qualité au début du XXème siècle. La Provence viticole finit par s’organiser et les premières AOC apparaissent dans les années 1930 (Cassis, en 1936). Ces efforts et le développement du tourisme remettent les vins provençaux à l’honneur, les rosés en tête (les rosés de Provence représentent 36% de la production nationale et 8% de la production mondiale). Aujourd'hui, le vignoble s'étend sur 27 000 ha et produit environ 1 000 000 d'hectolitres.

 

Sols et Climats :

Le vignoble de Provence est très morcelé, la nature des sols très diversifiée et le relief offrent des zones très contrastées, tant au niveau des sols que des microclimats. On distingue néanmoins deux grandes zones : à l’ouest et au nord, on trouve des collines et des barres calcaires sculptées par l’érosion, dans un environnement de garrigue (montagne de la Sainte Victoire, massif de la Sainte Beaume) ; à l’est face à la Méditerranée, les massifs cristallins des Maures et du Tanneron accueillent un relief plus doux de collines aux courbes rondes où règne le maquis, cette zone cristalline se prolonge, plus à l’est, par la Côte d’Azur avec des trouées volcaniques aux roches surprenantes (les porphyres colorées du massif de l’Estérel). Les sols sont, en général, pauvres, bien drainés et peu profonds, sans excès d’humidité : des terroirs propices à l’épanouissement de la vigne. Quant au climat, le mistral apporte son air rafraichissant à ‘une des régions les plus chaudes de France, avec de rares mais très violentes précipitations.

 

Cépages et style de vins :

A l’image des autres vignobles méridionaux, la Provence offre une large palette de cépages : Grenache noir, Carignan, Cinsault, Mourvèdre, Syrah, Tibouren, Cabernet sauvignon pour les rouges et les rosés ; Ugni blanc, Rolle, Grenache blanc, Clairette, Marsanne, Bourboulenc pour le blanc. On y produit, ainsi, toute la gamme des couleurs, mais ce sont les vins rosés qui dominent largement. La Provence s’imposant comme la première région de France sur cette couleur : 90% de la production viticole est dédiée à celle-ci.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Gout Des Vignes