Le Goût Des Vignes - Cave à vin, Spiritueux et Bières
Le Goût Des Vignes  - Cave à vin, Spiritueux et Bières

L'Histoire du Languedoc

Histoire :

C’est aux Grecs que l’on doit, dans cette région, l’implantation de la vigne, dès le VIIème siècle avant J.C, autour de Narbonne. Avec les Romains, le vignoble languedocien se développe rapidement, allant même jusqu’à concurrencer le vignoble romain : l’empereur Domitien ordonne alors, en 92, l’arrachage de la moitié des surfaces. L’annulation de ce décret, en 270, par Probus, permet la renaissance du vignoble. Au Moyen-Âge, il connait une période de grande prospérité sous l’influence des monastères et des abbayes. Le commerce du vin continue de s’étendre avec notamment aux XVIIIème et XIXème siècles, l’amélioration des infrastructures maritimes et fluviales. La création des liaisons ferroviaires entre 1850 et 1880 assure le développement de nouveaux marchés dont les besoins sont satisfaits par l’abondante production de vignobles reconstitués après la crise du phylloxéra. C’est alors l’époque de la viticulture de masse, intensive et de mauvaise qualité, qui ne déclinera, vraiment, qu’à partir du milieu des années 1980. La reconnaissance en AOC, par étapes, des vignobles languedociens, a permis un renouveau. Grâce à ses bons terroirs en coteaux et au retour des cépages traditionnels, le Languedoc produit de nos jours des vins de grande qualité. Aujourd'hui, le vignoble s'étend sur 228 000 ha et produit environ 9 000 000 d'hectolitres.

 

 

Sols et Climats :

Les aires de production offrent des situations très variées selon l’altitude, la proximité de lamer, l’établissement des vignes en terrasses ou en coteaux, les sols et les terroirs. On distingue, ainsi, quatre zones distinctes : une zone montagneuse, une plaine côtière, une zone de garrigue et une de piémont. Une diversité qui fait aussi l’originalité du vignoble languedocien : falaises blanches abruptes (La Clape), paysage montagneux (Pic Saint Loup), pentes douces (Picpoul), terrasses (Larzac). C’est le climat méditerranéen qui assure l’unité du Languedoc, un climat chaud et sec avec une pluviométrie faible et très irrégulière, renforcé par des vents terrestres (mistral, tramontane) et maritimes apportant une humidité salutaire.

 

Cépages et style de vins :

Engagé depuis une trentaine d’années dans un vaste chantier visant à identifier les terroirs et à y adapter de nouveaux cépages, le Languedoc produit un panel très complet de vins rouges, blancs et rosés, de vins doux naturels et d’effervescents. Les cépages rouges sont, principalement, le Carignan, le Grenache noir, la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault. Les blancs sont issus du Grenache blanc ou gris, du Picpoul, du Bourboulenc, du Macabeu, de la Clairette et depuis peu de la Roussanne, de la Marsanne et du Vermentino. Pour les vins effervescents, les vignerons cultivent le Mauzac, le Chenin et le Chardonnay.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Gout Des Vignes