Le Goût Des Vignes - Cave à vin, Spiritueux et Bières
Le Goût Des Vignes  - Cave à vin, Spiritueux et Bières

L'Histoire du Bordolais

 

 

Histoire :

Si la vigne est apparue en Gironde au Ier siècle de notre ère, c'est véritablement au XIIème siècle que les vins bordelais prennent leur essor : le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenêt (futur roi d'Angleterre) favorisant leur exportation outre-manche. Au XVIIème siècle, la clientèle s'élargit aux Hollandais, qui encouragèrent la producton de vins blancs liquoreux. C'est à cette époque qu'apparaissent la mise en bouteille et le vieillissement du vin. Au XVIIème siècle, le goût des Anglais évolue vers des vins plus fins, les viticulteurs perfectionnent leurs méthodes de production et la relation terroir-château-grand vin se met en place. Cette dernière aboutissant, en 1855, au classement des crus du Médoc et du Sauternais. Parallèlement, le commerce s'étend grâce aux lignes de chemin de fer et à l'intauration du libre-échange. Après cette faste période, le vignoble est profondément affecté par le mildiou, le phylloxéra, par les crises économiques et les guerres mondiales. A partir des années 60, les vins bordelais connaissent un regain de prospérité grâce aux progrès de l'oenologie et à une amélioration sensible de la qualité, le tout renforcé par une série de millésime d'exception. Si à la fin des années 90, le marché connait conjoncturellement des difficultés dues à la concurrence mondiale, le Bordelais demeure l'un des principaux vignobles du monde, et les nouveaux marchés dans les pays émergeants ouvrent d'intéressantes perspectives. Aujourd'hui, le vignoble s'étend sur 118 000 ha et produit environ 5 983 000 d'hectolitres.

 

Sols et Climats :

Le vignoble bordelais s'organise autour de la Garonne, de la Dordogne et de leur estuaire. Ces axes fluviaux créent des conditions idéales pour le développement de la vignes (coteaux bien exposés, régulation des températures, climat océanique relativement tempéré, vignoble protégé de l'océan par une forêt de pin...). De plus la région connait des automnes réputés pour leur ensoleillement (ce qui a sauvé bien des millésimes). Les sols sont de nature très diverse (graves favorable au Cabernet sauvignon, argiles propices au Merlot, calcaires à astéries, limons, sables...) donnant naissance à une vaste gamme de vins.

 

Cépages et styles de vins :

L'une des particularités des vins du bordelais est qu'ils sont issus de l'assemblage de trois à cinq cépages aux qualités complémentaires. En rouge, le Merlot et les Cabernets (franc et sauvignon) sont les principaux cépages. En blanc, le cépage prédominant est le Sémillon, complété surtout par le Sauvignon, parfois par la Muscadelle ou  le Colombard. Dans la très large palette des vins de Bordeaux, on distingue les appellations régionales (Bordeaux, Bordeaux supérieur, Crémant) qui sont la base de la pyramide des appellations qui constituent néanmons un véritablement gisement pour ceux qui sont en quête de nouveautés. Les autres appellations sont généralement classées en fonction de l'organisation géographique et climatique du terroir, et sont scindées en deux ensembles principaux : la rive gauche de la Garonne (avec le Médoc, les Graves et les Sauternes) et la rive droite de ce fleuve (avec le Blayais, le Bourgeais, le Libournais, l'Entre-deux Mers qui se situe entre la Garonne et la Dordogne).

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Gout Des Vignes